Eclipse au Zénith !
ODF (Open Document Format) : Une guerre sans merci !

Messieurs les banquiers, réveillez vous ! PayPal Mobile débarque !

Quel est l’objet numérique le plus répandu sur la planète ? Le téléphone mobile, avec plus de 2 milliards d’utilisateurs.
Un géant de l’internet, eBay, par l’intermédiaire de sa filiale PayPal, vient de faire son entrée dans le marché du paiement par téléphone mobile.  Encore balbutiant, il devrait, en moins de cinq années, révolutionner le monde financier.

Paypal_mobile_home_page PayPal a “entre-ouvert” son service PayPal Mobile, qui permet à tout utilisateur de téléphone mobile de faire des transferts d’argent depuis son mobile.
Le service est encore en ß, seuls les abonnés PayPal y ont accès, ses fonctionnalités sont pauvres, mails les potentiels sont sans limites !

Le PayPal actuel, devra-t-on déjà dire le classique, a, en moins de cinq années, convaincu près de 100 millions de personnes, d’O.N.G. et de petites entreprises d’utiliser ses services pour transmettre ou recevoir des paiements sur Internet.

Il y avait un marché à prendre, ils l’ont fait avant que les institutions financières classiques ne réagissent. PayPal est leader, avec un bon produit, 100 millions de clients, un actionnaire très puissant ; il sera difficile de le déloger !

Le même processus va se reproduire, mais à l’échelle 10, avec PayPal Mobile.  Leur démarche stratégique est très intelligente.  Ils s’adressent en priorité aux jeunes utilisateurs, pour qui le mobile est déjà un outil multifonctions qui permet de chatter, de jouer, d’envoyer des SMS et, éventuellement, de téléphoner.
La cible prioritaire de eBay-Paypal n’est pas l’utilisateur “quadra +”, dont je fais partie, pour qui un téléphone mobile ne sert qu’à téléphoner !

Paypalmobilelogo En 2011, dans cinq ans, les utilisateurs de mobiles seront plus de 3 milliards, avec une majorité de clients jeunes, pour qui recevoir ou envoyer de l’argent avec son téléphone sera aussi naturel que l’est aujourd’hui le paiement par une carte de crédit pour un adulte.

Des services proches de PayPal mobile existent déjà, en particulier en Asie, d’autres vont naître. Dans moins de 2 ans, les jeux seront faits et un oligopole de prestataires contrôlera ce marché. 
BNP, Crédit Agricole, Visa, Amex... en seront-ils ? J’aimerais le croire, mais hélas, je suis à plus de 90 % persuadé qu’ils n’auront pas su prendre le virage avec la vitesse nécessaire.

Je vous propose un petit florilège de ce que je "crains" d’entendre lorsque je proposerai à de grands organismes financiers de réagir, immédiatement :
- la sécurité n’est pas assurée
- Le marché n’est pas mur
- Ce n’est pas prévu dans notre Schéma Directeur à cinq ans
- Mon grand concurrent actuel l’a-t-il déjà fait ?
- On va créer un groupe de travail sur le sujet
- Cela risque de phagocyter nos services actuels
- Il faudra préparer un cahier des charges, définir les rôles respectifs de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre
- Comment vont réagir nos clients actuels ?
- Ces jeunes, en CNE et autres, représentent un marché trop risqué
- etc, etc...

Projetons-nous en 2011 ; à la caisse d’un Hypermarché, comment va payer le jeune couple qui vient de remplir son caddie avec des produits, tous munis d’une étiquette RFID ; par chèque ?
Le pronostic est aisé : téléphone mobile, liquide et/ou carte de crédit seront les trois modes dominants.

Dans un monde économique où la vitesse et la réactivité sont les seules armes efficaces pour saisir les opportunités, PayPal Mobile illustre bien comment de nouveaux entrants, sont, seront capables de tailler des croupières aux institutions existantes, si ces dernières ne changent pas, et rapidement, leurs démarches et leurs processus décisionnaires.

Commentaires