ODF (Open Document Format) : Une guerre sans merci !
Une super idée; Un Wiki pour les pros de l’informatique opérationnelle

The long Tail - La longue traîne

En 2004, Chris Anderson a publié dans la revue Wired un article intitulé “the long tail ”, qui est très vite devenu un classique, et avec raison. Son livre, avec le même titre, est déjà en vente sur Amazon.com, alors qu’il n’est pas encore publié !

Long_tail_
Il n’a pas été facile de trouver une traduction française raisonnable ; notre culture fait que la traduction littérale, la longue queue, était toujours accueillie par des rires plus ou moins discrets !

La longue traîne passe mieux !

La distribution statistique “longue traîne ” est connue depuis longtemps ; dans le monde de l’édition, le graphique ci-joint représente, dans la partie rouge, les “best sellers ” et la partie jaune les livres dont le tirage est confidentiel.

Le grand succès d’Internet est à l’origine de ce renouveau soudain d’intérêt pour ce phénomène.  Dans de nombreuses activités économiques, il devient possible de commercialiser, avec profit, des objets, des services, des œuvres que les méthodes traditionnelles de distribution ne permettaient pas de distribuer. 
Les plus grandes librairies “physiques ”, telles que la FNAC, ne peuvent pas stocker plus de 15 000 à 20 000 ouvrages.  A l’inverse, Amazon peut référencer, à coût marginal zéro, des millions de titres.  Les résultats sont très surprenants, pour des personnes habituées à l’économie classique. 

Chez Amazon, les ventes des libres qui ne sont pas classés dans les 15 000 premiers représentent un Chiffre d’Affaires... supérieur à celui de ces 15 000.  Un dirigeant d’Amazon le dit d’une manière encore plus frappante : “ Nous avons vendu, aujourd’hui, plus de livres qui ne s’étaient pas vendus hier que nous n’avons vendu aujourd’hui de tous les livres qui se sont vendus hier !”

Ce phénomène “Long Tail” est universel sur Internet ; un deuxième exemple est très parlant : à un instant t, plus de 50 % des recherches sur Google sont... uniques !

Le site de vente de musique iTunes, proposé par Apple, commercialise plus de 2 millions de chansons.  Sur un mois donné, quel est le pourcentage de morceaux qui se sont vendus au moins une fois ? Essayez de deviner la réponse avant de regarder la réponse à la fin de ce blog !

The_long_tail_book_cover_1 Tous les acteurs économiques, politiques, sociaux, médias de nos pays doivent prendre conscience, rapidement, de l’importance de ce phénomène “Longue traîne ”. 

Ses impacts sont majeurs, souvent contre-intuitifs, et peuvent révolutionner de nombreux secteurs de l’économie.

Sur la couverture du livre de Chris Andersen, apparaît la phrase :” “Selling less of more” ou “Vendre moins de plus”.

C’est un excellent résumé du phénomène “Longue traîne ”.

La “Longue traîne” peut être prise dans les deux sens. Elle permet à des “clients ” de trouver des services que les canaux traditionnels ne leur proposaient pas ; elle permet à des offreurs de rencontrer un marché très spécialisé, mais solvable.

Bowtie_home_page Pour l’illustrer, je prendrai un exemple personnel ; il est devenu quasiment impossible de trouver des noeuds papillon dans les magasins en France.  Heureusement, il existe maintenant plusieurs sites sur Internet qui ne vendent que des noeuds papillon (bow tie), à un prix très raisonnable et avec plusieurs centaines de modèles disponibles !

Des milliers de radios, de télévisions, de commerces hyperspécialisés se développent avec succès sur Internet.  Les outils de recherche, les communautés actives font que, très rapidement, les clients trouvent les services spécialisés qu’ils ne trouvaient pas, ou plus.

Pour le grand tissu de PME/PMI qui composent l’essentiel de l’économie Française, il y a dans la “longue traîne ”, une piste de croissance et de développement majeure.
La grande majorité de ces petites entreprises n’en sont pas conscientes ; il est urgent de les aider à en découvrir les potentiels !

(Réponse pour iTunes : environ 98 % des morceaux commercialisés sont achetès au moins une fois.)

Commentaires