Urgence nationale ? Un Permis de Conduire Web 2.0 !
Bill, Ray et Steve

Des outils, bureautiques Web 2.0, par dizaines !

Même s’il existe depuis plus de 30 ans, le mot Bureautique n’a pas toujours la même signification pour tous. Je vous en propose une définition simple :

Un outil logiciel générique qu’une personne contrôle et maîtrise.

Ms_office_logo_1 Dans le monde professionnel, après plus de 10 ans de domination du couple PC Windows-Office, c’est répandue une vision terriblement réductrice de la bureautique.
Faites l’expérience et demandez à une personne qui travaille avec un PC ce que sont ses outils bureautiques ; dans plus de 90 % des cas, elle vous répondra : Office, Word, Excel, Outlook...

Visicalc_2
Toute nouvelle génération d’infrastructures informatiques commence par proposer des outils bureautiques, et le Web 2.0 ne fait pas exception à la règle.  Pour mémoire, ce sont les tableurs Visicalc et 123 qui ont été les premiers outils best-sellers sur les PC MS/DOS des années 80.

En moins de 12 mois, un très grand nombre de composants bureautiques Web 2.0 ont fait leur apparition sur le marché.
Pour éviter les erreurs commises dans les années 90, je vous demande de garder en permanence à l’esprit les trois clefs de la réussite d’une bureautique Web 2.0 :
- Proposer une très grande variété d’outils aux fonctionnalités différentes.
- Proposer, pour chaque fonctionnalité, des niveaux de puissance différents.
- Rester dans une logique de composants, en évitant comme la peste la tentation de la suite intégrée.

Variété des fonctionnalités

Empreintevis_1 La liste qui suit n’est pas limitative, mais donne une premier inventaire de la grande variété des outils bureautiques possibles :
- Ecrire des textes, des blogs, des wikis
- Calculer, gérer des tableaux de chiffres
- Gérer, améliorer des images et des photos
- Préparer un montage vidéo en y ajoutant des pistes sonores
- Dessiner, en 2D ou 3D
- Préparer une présentation simple ou multimédia
- Construire des graphiques
- Communiquer, par email, chat ou SMS
- Partager, gérer un agenda
- ... Autres outils, que chacun(e) d’entre vous peut rajouter à cette liste.

Pour illustrer l’innovation induite par l’arrivée des solutions Web 2.0, je prendrais un exempleSketchup_image_1 récent. 
Google propose une version gratuite de SketchUp, un logiciel de modélisation 3D.  Cet outil permet de créer des volumes en 3D, tels que des bâtiments ; il est aussi possible de les positionner sur une image GoogleEarth.

Des niveaux de puissance différents.

Que ce soit pour dessiner, écrire, préparer des montages vidéo ou faire des maquettes en 3D, il n’y a aucune raison pour que les centaines de millions d’utilisateurs potentiels de ces outils aient besoin d’un même niveau de puissance, ou aient envie de faire les efforts nécessaires pour acquérir la maîtrise d’outils aux fonctionnalités très riches.
Le nombre minimum de niveaux de puissance, pour chaque outil, peut être estimé à trois ou quatre :
- Débutant
- Confirmé
- Expert
- Professionnel

Photoshop_logo_1 J’ai trop souvent entendu le discours suivant : pour simplifier ... la vie des informaticiens, il suffit de donner aux utilisateurs les outils les plus puissants, même s’ils ne s’en servent que pour des fonctionnalités de débutant.  C’est une grave erreur.
La courbe d’apprentissage d’un Photoshop n’est pas comparable à celle de iPhoto de Apple ; pour éliminer les yeux rouges, ce dernier est largement suffisant !

Cette variété de niveaux se retrouve aussi pour chaque utilisateur : le niveau de puissance dont j’ai besoin ne sera pas le même pour tous les outils bureautiques Web 2.0. Le roi du tableur n’est pas forcément le champion des effets photographiques ou du montage vidéo !

Prenons un exemple : Onetrumédia est un outil Web 2.0 de montage vidéo et photo annoncé trèsOnetruemedia_video_editing_2 récemment.  Dans sa version actuelle, il répond bien aux attentes des utilisateurs débutants ou confirmés.
Je comprends le professionnel du montage vidéo, qui jongle toute la journée avec le logiciel "Première" qui me dit :
“Ce sont des outils qui ne répondent pas à mes besoins”. 
Je n’accepte pas qu’il fasse la moue en disant : “Ce sont des jouets, des gadgets beaucoup trop rustiques”.
Permettre à des millions de personnes de réaliser leurs premiers montages photos et de les montrer, fièrement, à leurs amis ou à leur famille, c’est le bel objectif, ambitieux, de Onetruemedia.

Matrice_bureautique_web_20_1 Un tableau, qui croise fonctionnalités et niveaux, peut, déjà être prérempli par un très grand nombre d’outils bureautiques Web 2.0.  Aujourd’hui, la colonne Expert restera, souvent, vide ; c’est une situation transitoire.
NumSum ou WikiCalc sont des tableurs Web 2.0 bien adaptés aux attentes des utilisateurs débutants ou confirmés ; aujourd’hui, ils ne répondent pas, et ne cherchent pas, à remplacer Excel pour le contrôleur de gestion d’une grande entreprise. Demain ?
(Les étoiles qui figurent dans ce tableau correspondent à mon profil)

Cette double variété, fonctionnalités et niveaux de puissance, est rendue possible par l’utilisation systématique de formats standards tels que JPEG, PNG ou ODF.

La situation actuelle, transitoire

Les suites bureautiques intégrées actuelles ont un triple inconvénient :
- Un choix limité de composants, imposé par les fournisseurs.
- Un choix “limité” de puissance, pour chaque composant.
- Accessoirement, un coût d’acquisition non marginal, au moins pour la suite bureautique la plus célèbre actuelle, Office de Microsoft !
Si vous tenez, absolument, à utiliser une suite bureautique archaïque, un minimum d’intelligence et de bon sens amène à choisir la solution Open Source OpenOffice.

Dorénavant, l’achat, par un responsable informatique, d’une suite bureautique intégrée payante doit déclencher une décision immédiate de la part de la Direction Générale :
Licenciement immédiat, pour faute professionnelle lourde, sans indemnités!
(Que les lecteurs qui pensent que j’exagère, un peu, me le pardonnent !)

Si, comme je l’espère, les entreprises acceptent le challenge de former leurs collaborateurs aux potentiels des outils Web 2.0, cette maîtrise du Web 2.0 par les millions de personnes va faire exploser la demande et l’offre d’outils bureautiques, toutes fonctions, tous niveaux.

En résumé, nous aurons, rapidement, à notre disposition une offre complète d’outils bureautiques Web 2.0 très variés, de différents niveaux de puissance, non intégrés, utilisant des formats standards. 

Quelle bonne nouvelle, quand le futur est porteur d'autant d’espoir !

PS : Il y a fort longtemps, j’ai créé le néologisme “Bureautique” qui est une marque déposée.
Rassurez-vous, il n’y aura jamais de poursuites pour usage de ce mot qui est rentré dans le dictionnaire !

Commentaires