Postes de travail : Un mouvement positif de Microsoft ?
Innovation, risque, valeur : Dell vs Apple

Et si Nicolas Sarkozy était un... DSI !

Couverture_sarkozy_1 Témoignage, de Nicolas Sarkozy, est sorti en librairie le 17 juillet 2006 ; je l’ai lu avec attention. J’ai été rapidement frappé par la pertinence de beaucoup de messages, qui pourraient être appliqués dans le monde des .. Systèmes d’Information (SI) ; ceci m’a amené à en faire une deuxième lecture en imaginant que Nicolas Sarkozy était un DSI ; quelles pourraient être ses recommandations ?

Dans beaucoup de phrases, il suffit de remplacer "politique" par Systèmes d’Information ; des citations (en italique) serviront de fil conducteur à ce texte ; j’ai choisi de travailler par petites touches, nombreuses et courtes.


Anticiper
..celui qui ne construit pas l’avenir est condamné à le subir p 10”
Ils confondent la vision avec la prophétie p 13

Devant les mutations prévisibles et profondes, réseaux rapides, Web 2.0... un DSI ne peut plus attendre que ses fournisseurs favoris lui dictent sa stratégie, il doit faire des choix et les assumer.

Je, nous
Deux choses difficiles ... ne pas se tromper dans le choix de ses collaborateurs p 20
Je” est certainement le mot le plus utilisé dans ce livre ; un rôle de leader ne peut pas se déléguer. En même temps, il insiste sur l’importance du travail d’équipe. Le binôme Je-Nous, une des clefs de la réussite, en informatique aussi.

Client, communication
Un homme politique doit se mettre au service de ses “clients”, les citoyens.
Aller à la rencontre des Français est exigeant p 30
Parce que l’on bien expliqué, “l’opinion publique” vous autorise l’action. La communication est devenue le préalable à l’action. p 52

Les clients, internes et externes, des SI sont comme les Français ; ils n’acceptent plus les dictats de leurs informaticiens et veulent comprendre, participer. 
Le succès des blogs et du Web 2.0 en est un exemple éclatant.

Pilotage
Savoir placer le curseur des informations qui doivent vous remonter ...
Trop d’informations et l’on est instantanément noyé  p 21.

Cette double recommandation est pertinente pour le DSI, dont les tableaux de bord doivent être simples ; elle l’est surtout pour les outils qu’il met à disposition de ses clients.

Parler simple
Il n’est pas interdit, il est même recommandé d’employer un langage simple qui ne soit pas simpliste..p 96
Son livre en est un bon exemple : style clair, phrases courtes, pas de mots compliqués ; on est loin d’un discours “à la ENA”.  Trop de DSI sont les champions du discours incompréhensible, dans la forme comme dans le fond.

Projet court
Quand on veut vraiment aboutir, on n’a pas besoin de trois mois ! p 37
Ce livre a été écrit, produit, diffusé en quatre mois, en ayant même l’intelligence de retarder sa sortie de quelques jours pour cause de 14 juillet Chiraquien.
Un bon antidote aux projets pharaoniques, qui sont planifiés sur 3 ans et en durent 5.

Faire du terrain Sarkozy_sangatte_1
Aucun dossier...ne remplace l’expérience du terrain ... pour comprendre les dysfonctionnements du système.p 23
Quel est el pourcentage du temps d’un responsable informatique passé dans ses bureaux, à lire des dossiers par rapport au temps sur le terrain, avec de vrais utilisateurs ?

Solutions imparfaites
une partie de notre immobilisme....attendont d’avoir des solutions parfaites avant de commencer à agir.... Que des avantages à essayer, à expérimenter....p 28
Qu’il est difficile d’obtenir qu’un projet informatique soit lancé sans un cahier des charges de 300 pages ; qu’il est difficile d’installer des outils en émergence, pour des usages mal connus !

Aller vite
montrer... tout ce qu’un ministre peut entreprendre en quelques mois, avec de la volonté, de la détermination et de l’imagination p 34
Demander des solutions dans des délais très courts est un excellent antidote à des réflexions qui n’en finissent pas, à des choix de solutions qui durent des mois, à toutes ces bonnes excuses pour ne pas avancer.

Pensée unique
La diversité renforce l’unité p 215
Je souffre suffisamment du poids de la pensée unique p 235
Je n’ai jamais crains d’avoir des positions minoritaires p 108

Oser ne pas suivre les modes, ne pas choisir le même logiciel, le même fournisseur que tout le monde, ce n’est pas habituel dans le monde de l’informatique, qui aime trop le panurgisme.

Pouvoir
Faire pression ‘J’avais menacé de grands groupes industriels...(baisse des prix dans la distribution) p 57
Les responsables informatiques ne doivent jamais oublier que ce sont eux qui ont le pouvoir, pas les fournisseurs.  A eux de se faire respecter, d’imposer leurs conditions, quand elles sont raisonnables.

Doute et action
J’essaie de ne jamais considérer comme acquises une certitude, une idée reçue, une vérité d’évidence p 43
...Le meilleur allié de la précarité est l’immobilisme p 125

Hésiter, beaucoup réfléchir avant la décision, ouvrir les yeux pour envisager des solutions différentes, ce sont des étapes importantes et difficiles.  Par contre, il faut agir sans délai, une fois que la décision est prise.

Rupture
Le mot “rupture” était trop violent, pas assez policé,et même anxiogène. ..
Le mot changement a perdu toute signification...p 225
... il est préférable de reconstruire intégralement une politique... s’empiler sur des dispositifs anciens p 238

Les systèmes d’information doivent-ils évoluer lentement, dans la continuité de l’existant, ou passer par des phases de rupture.  Mon pronostic est que nous rentrons, pour des cinq années qui viennent, plus dans une logique de rupture que de changement continu.

Technologies : peut mieux faire !

Podcast_sarkozy_2 Il y a là un écart, surprenant pour moi, entre les usages raisonnablement modernes que fait Nicolas Sarkozy des technologies et le peu de place qu’elles occupent dans son livre.
Il a été le premier homme politique Français important à être interviewé par Loïc Le Meur, dans un célébrissime Podcast réalisé, le 23 décembre 2005.

Son blog, qu’il ne rédige pas lui-même, est ouvert depuis quelques semaines.

J’ai cherché, vainement, des références aux apports potentiels des nouvelles technologies pour aider la France, ses entreprises et ses administrations, à être plus compétitives.
J’espère que dans la version, 2.0 bien évidemment, de ce livre, cet oubli sera réparé.

Il est aussi dommage, à mon avis, qu’un livre soit publié en 2006 sans proposer une version PDF, téléchargeable depuis son site.  Il aurait même été astucieux d’en proposer une version gratuite. 
Les rares auteurs innovants qui ont tenté cette expérience disent que cela a plutôt favorisé la vente des versions papier.

Changer de métier
...quoi qu’il arrive, je ne terminerai pas ma vie professionnelle en faisant de la potitique p 275
Bienvenue dans le club ! Beaucoup de grandes organisations auraient, en Nicolas Sarkozy, un DSI de choc capable de reconstruire des SI qui en ont bien besoin.
Mon verdict : Nicolas Sarkozy pourrait, rapidement, être nommé “DSI de l’année”.
Question : en quelle année ?

Petite synthèse
Tout responsable informatique, quelles que soient ses idées politiques, trouvera dans ce livre des idées importantes, utiles, rafraîchissantes, opérationnelles, pour mieux faire son métier.

Après avoir présenté, il y a quelques semaines, un recueil de “worst practices”, dans le livre de Olivier Giesbert sur Chirac, il est réconfortant de lire des pages qui apportent une vision positive du futur.  Merci, Nicolas !
(Après le tutoiement de rigueur dans le podcast de Loïc Le Meur, l’usage du prénom s’impose !)

PS : Je ne connais pas, personnellement, Nicolas Sarkozy et ne suis pas inscrit à l’UMP.

Commentaires