To Vista or not to Vista, that is the question !
Bureautique 2.0 : Manifesto !

Le “who”s who” High Tech 2006

Silicon4logo Quelles sont les 50 personnalités qui, en 2006, auront le plus d’influence sur le monde des technologies ?

Depuis l’année 2000, Silicon.com réalise une enquête annuelle auprès de plusieurs centaines de décideurs pour sélectionner les 50 personnalités qui comptent.
On peut toujours contester le bien fondé de telle ou telle nomination ; globalement, j’ai trouvé ce classement très instructif et vous incite à y jeter un coup d’oeil.

Les cinquante

Top_50_it_leaders_2006 Combien de personnes connaissez-vous dans cette liste ?
Combien de personnes pouvez-vous associer avec leur entreprise ?

C’est un exercice salutaire de modestie ; j’ai été incapable de donner une réponse à ces questions pour une quinzaine de noms !
La liste de Silicon.com contient des liens vers une fiche présentant chaque nominé, qui permet de se ‘rafraichir” la mémoire.

A côté de personnalités dont le nom est très lié à celui de leur entreprise, tel que Steve Jobs et Apple, il existe de nombreuses entreprises dont les responsables sont beaucoup moins médiatiques.  Nous sommes nombreux à connaître YouTube ; j’ai été incapable d’y associer les noms de leurs deux responsables : Chad Hurley and Steven Chen

Je vous propose de faire un petit test rapide ; comptez le nombre de personnes citées que vous connaissez et pouvez associer à une entreprise.
Ceci vous permettra de savoir à quelle famille vous appartenez :
- Moins de 10 bonnes réponses : Les nouvelles technologies ne sont pas une priorité pour vous ! Il serait utile de faire un petit effort de veille technologique.
- Entre 10 et 19 bonnes réponses : vous avez une très bonne connaissance de l’évolution de l’offre.
- Entre 20 et 39 bonnes réponses : je suis impressionné par votre maîtrise des tendances et des évolutions de l’industrie.
- Plus de 40 bonnes réponses : Ou vous avez un peu triché ou vous êtes vraiment un accroc d’internet et de toutes ses évolutions !

Informatique_nuls J’aurais aussi très envie de me livrer à un petit jeu cruel :
Montrer cette liste à tous ceux, et celles, qui souhaitent présider la France en 2007 et leur demander de faire le test, en direct, sans se faire aider de leurs équipes !

A votre avis, quels en seraient les résultats ?

Les faits marquants

Etudier cette liste, analyser les entreprises qui sont citées, est un excellent exercice qui permet de mieux comprendre comment évolue, vite, le monde des technologies.  Chacun y trouvera, je le pense, matière à réfléchir.
J’ai choisi de mettre en lumière quelques nouveautés par rapport à 2005, à mon avis representatives des mouvements de fond.

- A tout seigneur, tout honneur, le nouvel homme fort de Microsoft, Ray Ozzie est le numéro 1 de la liste.  Ni Bill Gates, ni Steve Balmer n’ont occupé cette première place !
Je ne peux pas ne pas être d’accord avec ce choix, après avoir longuement expliqué que la nomination de Ray Ozzie, en remplacement de Bill Gates, était un signe fort qui montrait que Microcostsoft se donnait les moyens de revenir dans la course en ne restant pas, trop longtemps, dans le monde Web 1.0.

Digital_native - Qui est “Next Generation”, classé en deuxième position ?
Ce sont les “Digital Nafifs”, dont j’ai souvent parlé, cette génération qui est née dans le monde numérique. Ils seront, très vite, vos clients et vos collaborateurs avant d’arriver aux postes de commande.  C’est aussi, à mon avis, un très bon choix, car ils seront les véritables moteurs, et acteurs, des fortes évolutions des systèmes d’information des prochaines années.

Jimy Wales de Wikipedia, Stewart Butterfield and Caterina Fake de FlickR, Craig Newmark de Craig List, font partie des très nombreuses petites structures qui ont été, au cours des deux dernières années, les stars du Web 2.0.

Nrj_logo_1 - Cette liste est encore plus évolutive que celle des best-sellers musicaux sur Energie ! Sur les 10 premiers de la liste 2006, la moitié n’était pas présente en 2005 dans la liste des ... cinquante !
Selon leur attitude vis-à-vis de l’innovation, certains lecteurs trouveront cela inquiétant, d’autres s’en réjouiront.

- La France n’a pas réussi à placer une seule personne dans cette liste en 2006 ; espérons que nous ferons mieux en 2007 avec, par exemple, Tariq Krim de Netvibes.

- Les moins de 30 ans sont omniprésents dans cette liste, et c’est un très bon signe.  Je trouve aussi positif que des “séniors” réussissent à y figurer ;
Mitch Kapor, le créateur du premier tableur Visicalc, maintenant à la Foundation Mozilla ou Rupert Murdoch, qui, à 76 ans, figure à la quatrième place ! Bravo !

Les grands absents

Je n’ai pas trouvé trace dans cette liste de nombreux grands fournisseurs bien connus des DSI ; IBM et SAP en sont absents.  Même une personnalité aussi “people” que Larry Ellison d’Oracle n’y figure pas. 
Il ne faut pas y voir un ostracisme à l’égard des grandes structures : Sun, Cisco, Intel, Dell, Microsoft ou Google sont tous à l’honneur.
Plus que jamais, innovation et taille ne sont plus des dimensions liées ; des grands tels que Google, innovent en permanence et des petits aussi, tels que Skype.

Impacts et tendances

Si je devais mettre en exergue un seul enseignement de l’étude Silicon.com, ce serait l’omniprésence des entreprises Web 2.0 grand public. Elles devraient, progressivement, proposer des services similaires aux entreprises, comme le font déjà Google et Skype.

Movida La “movida” du secteur, avec des entrées nouvelles tous les ans, démontre que l’on est rentré dans une phase d’innovation exceptionnelle ; le monde des technologies fait preuve d’un dynamisme que l’on n’avait pas connu depuis bien longtemps.

C’est, j'en suis convaincu, tout le contraire d’une ‘bulle 2.0”, comme l’annonce trop souvent des esprits chagrins.
Il y aura bien sûr des échecs, des excès dans la valorisation des champions du Web 2.0, mais c’est un prix faible à payer face aux superbes opportunités que vont créer tous ces innovateurs

C’est une bonne leçon d’optimisme ; cela fait du bien, par les temps qui courent !

Commentaires