Mon premier... Velib !
La vie en ... “Velib” bleu !

Royal Mail se prépare... au Web 2.0

Royal_mail_logo_2 Royal Mail est l’équivalent anglais de la Poste en France.  Ils ont organisé, le 17 juillet 2007, une journée Web 2.0 à l’intention d’une centaine de leurs cadres dirigeants.  Bravo pour cette initiative !

List_some_presidents_2 J’étais invité à cette journée pour présenter, avec notre responsable du marché UK, Daintree Peters, notre vision des évolutions du Web 2.0.
La conférence était organisée dans un lieu très “British”, le grand salon de l’association royale anglaise de statistiques.  La liste des premiers présidents permettait un voyage dans l’Angleterre traditionnelle, décalage amusant avec le modernisme des thèmes de cette conférence.


Intéresser les dirigeants au Web 2.0, une priorité !

Royal_mail_web_20_title_2 Qu’une “institution” comme Royal Mail, qui a plus de 300 ans d’existence, dans un métier des plus classiques, ai pris l’initiative d’organiser une telle journée, c’est très encourageant et plein de promesses pour le futur.
Le titre de la journée était “Window on technology”.

J’encourage toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité, à suivre une démarche similaire.
Les premiers retours que j’ai obtenus, après avoir parlé avec des dizaines de participants à cette journée, sont très positifs.
Les deux messages que j’ai le plus entendus sont :

Salle_conf_2 - Bravo à l’équipe informatique pour avoir organisé une telle journée. C’est David Burden, le CIO de British Mail qui a ouvert la journée en parlant, très bien, des challenges auxquels est confronté British Mail aujourd’hui.
British Mail venait de vivre, la semaine précédente, deux jours de grève ; son analyse était sans concession : personne en Angleterre n’en a parlé.
En clair, notre métier n’est plus “critical” et particuliers et entreprises continuent à fonctionner même quand la poste s’arrête.  Il est donc urgent et essentiel de nous remettre en question, si l’on ne veut pas que Royal Mail devienne une organisation marginalisée.

- Le Web 2.0 est porteur de potentiels majeurs d’amélioration, mais tout dépendra de la capacité de Royal Mail à modifier profondément sa culture interne.  Les dimensions techniques ne sont plus un problème et les solutions existantes, qui ont été montrées, disposent de l’essentiel des fonctionnalités nécessaires.
Ce sont surtout les responsables marketing et métiers que j’ai rencontrés qui semblaient les plus partants pour participer à des projets pilotes Web 2.0.


La présentation IBM

La société de conseil CSC (sponsor d’une équipe du tour de France) et Cisco faisaient partie des autres conférenciers invités.  J’ai choisi de privilégier la présentation d’IBM car c’était, à mon avis, la plus innovante.
Ibm_speaker_1_2 Elle était confiée à Andy Dean, qui a 15 ans d’expérience au sein d’IBM et travaille actuellement sur les “Services de Technologie émergents ” au sein d’IBM UK.

Sa présentation était passionnante, pour de nombreuses raisons :
- Il est un pur “digital native”.  Le naturel avec lequel il parlait de ses utilisations professionnelles d’outils aussi divers que blogs, Wikis et réseaux sociaux au sein d’IBM était impressionnant.

- Je n’imaginais pas à quel point le Web 2.0 était présent au sein de cette grande maison.  Il a présenté quelques usages internes tels que :
- Fringe : l’équivalent d’un MySpace interne, où l’on peut accéder aux informations détaillées sur tous les collaborateurs d’IBM : photos, centres d’intérêt, blogs, favoris, tags...
- Dogear : un “Del-icio-us” interne permettant à tous les collaborateurs d’IBM de partager ses favoris.
- BlogCentral W3 : la plateforme où chacun peut créer son blog.
- WikiCentral, qui héberge tous les Wikis maison.
Ibm_travel_maps_2 - A titre d’exemple, il existe un Wiki “voyage” où sont répertoriés tous les lieux utiles autour des implantations d’IBM : hôtels recommandés (avec Wi-Fi, bien sur), agence Hertz...

J’espère sincèrement que nombre de ces outils feront leur apparition au sein du catalogue IBM, mais sous forme de composants et non pas “intégrés” dans l’offre Corporate Notes-Websphere, dont les coûts et la complexité risquent de faire fuir la majorité des clients.

- Dans ce lien très traditionnel, son “look” Web 2.0 était très sympa, même si j’imagine qu’il a dû en surprendre plus d’un, surtout venant d’un IBMer.
Elle n’est pas si lointaine, l’époque où chemise blanche et cravate bleue faisaient partie de l’uniforme obligatoire de la maison !


De l’usage des PC professionnels en déplacement !

Rocky_balboa_2 Dans l’Eurostar qui me ramenait vers Paris, j’ai fait une découverte : de très nombreux “cadres dirigeants” avaient leur PC ouvert devant eux : les 3/4 l’utilisaient pour.... voir un film ! (Rocky 6 Balboa pour mon voisin).
Je comprends mieux leur réticence à abandonner leur PC Windows pour le remplacer par un “Client Web Riche” !

Commentaires