Microsoft Office, l’hallali !
Conférence Le Web 3 à Paris

Son PC perso, au bureau ?

Bill_leo_cio Un article récent de ComputerWorld, relayé par Nicolas Carr sur son blog, présente des expériences intéressantes tentées aux USA par plusieurs entreprises, dont “Oliver Wyman Delta Organization & Leadership”, société de conseil de 250 personnes.
Son DSI, Bill Leo, a initialisé un programme, pour le moment basé sur le volontariat, qui propose aux collaborateurs ...

       D’utiliser au bureau leur PC personnel

Une idée ancienne, mais qui va redevenir d’actualité !
C’est souvent de cette manière que sont rentrés les premiers PC dans les entreprises, quand les DSI ne voulaient pas en entendre parler !

Custom_pc Êtes-vous prêt à accepter que vos collaborateurs viennent travailler avec leur PC perso ?

Êtes-vous prêt à leur proposer d’acheter le PC, le Macintosh qui leur convient et ... à en financer l’achat ?


Un même outil, professionnel et personnel ?

Depuis les années 2002-2003, les outils informatiques domestiques, les usages personnels de ces outils ont pris de l’avance sur le monde professionnel.

Desert_old_pc_3 Accès haut débit, multimédia, photos numériques, Web 2.0, blogs... nombreuses sont les personnes qui maîtrisent très bien ces outils chez eux et pénètrent dans un “désert technologique” quand elles franchissent les portes de leur entreprise.

Et si nos entreprises, nos DSI étaient suffisamment intelligents, suffisamment ouverts pour profiter de ce décalage en ... l’officialisant ?

Impossibleillusion1 J’imagine déjà les réactions des responsables informatiques, RH, sécurité et autres juristes qui vont tous s’exclamer que c’est... impossible !

Quand je fais une proposition innovante qui ne déclenche pas ce type de réaction, je suis très inquiet et me dis que je n’ai pas été assez ambitieux.

Avant d’accepter ou de rejeter cette idée, je vous propose d’en analyser les modalités possibles, les avantages et les inconvénients.
Ensuite, vous déciderez.


PC perso au bureau, mode d’emploi

Toute démarche innovante demande un minimum de planification préalable avant d’être annoncée, si l’on souhaite qu’elle réussisse.

Je vous propose quelques axes de réflexion avant de lancer un projet PC perso au bureau.

Santa_maria - Expérimenter, en annonçant, par exemple, que pendant la première année, un maximum de 5 à 10 % des collaborateurs pourront s’inscrire à ce programme, en suivant une démarche premier arrivé, premier servi.

- Ne choisir que des volontaires pour démarrer. Le caractère non obligatoire de cette démarche s’impose ;  ceci permettra, de plus, d’avoir dans une première étape, les utilisateurs les plus motivés, ce qui renforcera la probabilité de réussite du projet.

- Fixer un minimum de règles à respecter dans le choix de son PC perso : elles peuvent, par exemple, concerner :
- Les accès réseaux filaires ou sans fil.
- La présence d’un antivirus et d’un firewall.
- Le choix d’un navigateur moderne.
- Les ports USB2 ou firewire...
- Quelques logiciels sur le poste de travail : OpenOffice ou Acrobat reader, par exemple.

Bastille - Laisser le maximum de liberté sur le choix de l’OS (Windows, Linux, Mac/OS...), de la la taille de l’écran, de la puissance du processeur, des périphériques annexes tels que Webcam ou lecteurs de DVD...

- Laisser à chaque utilisateur la liberté de fixer le rythme auquel il peut changer son PC, en fixant peut-être une durée de vie maximale de 6 ou 7 années.

- Financement par l’entreprise. En faisant un rapide calcul, il me semble que le versement d’une indemnité mensuelle de l’ordre de 40 € serait raisonnable ; ceci correspond à environ 1 500 euros sur 3 ans, budget suffisant pour acheter un portable de puissance raisonnable avec une garantie de 3 années.
Un cabinet américain d’avocats va plus loin ; il verse à ses collaborateurs une somme fixe annuelle qui couvre tous les “outils” : PC, PDA, smarphones, accès Internet au domicile...

- Éventuellement, mais sans en faire une obligation, proposer une aide ou une assistance au choix, au financement, en négociant avec quelques fournisseurs, tels que la FNAC, HP, Dell ou Apple des contrats clefs en main.

- Fixer, clairement, les responsabilités de chaque utilisateur : ce sont celles qui lui incomberaient normalement s’il devait s’acheter un PC pour ses usages personnels : vol, assurance, casse, maintenance...


PC perso au bureau, une démarche “gagnant gagnant”

Enterprise20forces Ce mouvement est plus facile dans les entreprises qui migrent leurs applications en architecture Web, Intranet ou Internet ; ce peut être une raison supplémentaire pour accélérer le mouvement vers le Web 2.0.

Pour les collaborateurs qui acceptent de jouer le jeu, les bénéfices sont évidents :

- Livre choix de l’outil qui convient à leurs attentes, personnelles et professionnelles.

- Élimination du double investissement, en matériels, logiciels, formation...

- Les clients qui souhaitent avoir un outil haut de gamme à la pointe de la technologie, que ce soit pour leurs usages personnels ou professionnels, seront libres de le faire, avec un surcoût raisonnable.

- Les clients “normaux” qui se satisfont d’un PC “Logan” ou d’un PC “307” qu’ils vont garder 3 à 5 ans, disposeront, gratuitement, de leur outil pour des usages personnels.

- Les clients qui n’ont pas envie de transporter leur bureau chez eux auront toujours la possibilité de rester dans la démarche traditionnelle, d’un PC professionnel choisi et acheté par leur entreprise.

Old_laptop Pour les entreprises aussi, les bénéfices potentiels de cette démarche sont clairs :

- Ne plus avoir à gérer l’obsolescence des outils.

- Des utilisateurs responsables, qui prennent en charge la gestion, la maintenance, l’évolution de leurs outils.

- Une très forte réduction des coûts d’assistance, de support et donc du TCO du poste de travail.

Le Gartner Group annonce même que, en 2008, 10 % des entreprises vont demander à leurs collaborateurs d’acheter leurs PC.


PC perso au bureau, mille + 1 raisons de ne pas y aller !

Mi_3 J’ose à peine imaginer toutes les réticences, les mille et une raisons que l’on va m’opposer, pour me démontrer “qu’on ne peut ne pas le faire !”.

Il y aura des arguments :
- Financiers
- Culturels
- Organisationnels
- Techniques
- Légaux
- Sécuritaires
- (Liste non exhaustive !).

Face à tout projet innovant, il y  aura toujours deux réponses :
- C’est impossible, car pas sécurisé, trop de travail pour l’équipe support.. etc
- Allons-y, et mettons en œuvre les mesures d’accompagnement qui rendent cette décision “raisonnable”. 
C’est le cas de l’Université du Connecticut qui va dans cette direction et utilise un “Desktop Virtuel” avec accès sécurisé pour toutes les applications qui en ont besoin.

Energy Que se passerait-il, dans nos entreprises, si toute l’énergie que l’on dépense à démontrer qu’une idée innovante est à rejeter était réorientée vers une étude, positive, des conditions de la réussite du projet ?

C’est une question qui dépasse, largement, le débat sur le PC perso au bureau, mais que je me pose de plus en plus...


PC Perso au bureau, une évidence, demain ?

En résumé, les entreprises qui prendront cette décision :
- Doivent garantir une sécurité “suffisante” des informations.
- Accepter une raisonnable variété des outils utilisés.
- Faire confiance à leurs collaborateurs
- Les aider à augmenter leur productivité professionnelle en utilisant les outils qu’ils considèrent les mieux adaptés à leur métier.

Il faut, parfois, revenir à des questions de bon sens :
- Est-ce vraiment le métier de l’entreprise, de l’informatique de gérer des PC, téléphones et autres PDA de tous ses collaborateurs ?
Double_experiment_2 - Est-ce vraiment intelligent de doubler les investissements en ayant un PC au bureau et un autre à la maison ?
- Est-ce vraiment impossible d’accepter le fait que nos vies personnelles et professionnelles utilisent de plus en plus les mêmes outils informatiques ?
(Combien d’entre nous ont deux voitures, une pour travailler, une pour la vie familiale ?)

On définit souvent le Web 2.0 par :
UGC : User Generated Content

Et si l’on y rajoutait :

UST : User Selected Tools

Si vous avez déjà entrepris une démarche similaire, il serait passionnant d’en connaître les résultats ; merci d’ajouter vos commentaires à mon blog.

Commentaires