Réseaux sociaux professionnels
TAG - Traduction Assistée par Google, bluffant !

2008, année des réseaux sociaux professionnels Web 2.0 ?

Social_networks On parlera beaucoup des réseaux sociaux professionnels (RSP) en 2008 !

Investissement de $ 240 M de Microsoft pour 1,6 % de Facebook, annonce par Google de OpenSocial ; la semaine qui vient de s’écouler a été riche en événements qui montrent que les RSP vont jouer un rôle de plus en plus stratégique dans Internet et dans les entreprises.


Réseaux sociaux : principes de base

Depuis que le monde existe, il c’est créé des liens entre les personnes ; d’excellents résumés de l’évolution de ces réseaux sociaux, en français et en anglais se trouvent dans... Wikipédia, bien sur.

L’explosion d’Internet, avec ses 1.100 millions d’utilisateurs, a permis la naissance de réseaux sociaux qui s’appuient sur des sites Web.
Asmallworld Il existe aujourd’hui plusieurs dizaines de sites Web spécialisés dans le social networking, depuis les plus grands tels que MySpace avec ses 100 millions de membres, aux plus exclusifs comme asmallworld, réservé à la jetset et sur invitations seulement.
(Inutile de me demander une invitation, je n'en suis pas membre !)


Les RSP, réseaux sociaux professionnels, en 2006

Old_fashioned Les RSP Web existent depuis longtemps : Xing, LinkedIn et Viadeo font partie des plus connus. 
Jusqu’au début de l’année 2007, c’étaient des espaces fermés, sérieux, pour ne pas dire “mortels” où il se passait peu de choses intéressantes.

Je suis membre de cinq de ces réseaux et j’étais très rarement contacté...
Je ne crois pas être le seul dans cette situation.


Les réseaux sociaux grand public, en 2006

Skyrock MySpace, Skyrock... C’était OK pour les ados, les collégiens ou les personnes en mal de rencontres sentimentales (pour ne pas employer un mot plus cru).

Les personnes “sérieuses”, les managers ne fréquentaient pas ces espaces, tout du moins officiellement.
Pourtant, des centaines de millions de personnes s’y retrouvaient chaque jour, échangeaient, s’y invitaient...bref, y passaient d’excellents moments.


2007, année zéro de la mutation des RSP

Berlin_muren Un véritable raz de marée a secoué le monde des réseaux sociaux quand le “mur” qui séparait les espaces grand public et professionnels a explosé, grâce à l’initiative de Facebook. 

Facebook, à l’origine réservé aux étudiants américains (il fallait un email en .edu pour y accéder) c’est ouvert à tous.
En quelques mois, des millions de professionnels, dont moi, s’y sont inscrits et ont découvert ce que pouvait être un réseau social actif, dynamique, sympa et efficace. Oh, miracle, on pouvait même y mettre sa photo !
Depuis cette date, le monde des RSP ne sera plus jamais le même !

L’ère des RSP 2.0 commence.


Facebook, premier RSP 2.0

Comscore_study_of_rsp_2 Comme le montre une enquête récente de ComScore, Facebook est le réseau social dont la croissance est la plus rapide ; 270 % en 12 mois.

L’essentiel de cette croissance vient de l’ouverture sur le monde professionnel.
Au-delà de l’effet de mode, incontestable, le succès de Facebook tient en un mot : ouverture

Fmail_gmail_dans_facebook_2 Mark Zuckerberg, son CEO de 24 ans, a eu l’intelligence d’ouvrir sa plateforme, sans aucune contrainte technique ou financière, à tous les développeurs qui souhaitaient l’enrichir.
En quelques mois, plusieurs milliers de “Widgets” (petites applications Web) Facebook sont nés.
À titre d’exemple, j’utilise quotidiennement l’accès à Facebook depuis Netvibes et Fmail, qui permet l’accès à Gmail depuis Facebook.


Etes-vous Facebook ou “Faceblock” ?

L’irruption de Facebook dans le monde professionnel en 2007 a déclenché deux types de réactions, diamétralement opposées, de la part des dirigeants.

De grandes sociétés, ou leurs collaborateurs, ont immédiatement compris les potentiels des RSP 2.0. Ernst & Young a plus de 15 000 salariés sur Facebook et Citigroup plus de 8 000.
Consécration suprême, RIM a annoncé le 24 octobre 2007 que les “crackberry” peuvent maintenant accéder à Facebook !

Cage À l’inverse, d’autres sociétés, comme Credit Suisse, Dresdner Kleinwort ou Metropolitan Police, se sont inquiétées de ce phénomène “dangereux” et ont bloqué l’accès à Facebook depuis leur Intranet. C’est la démarche que je propose d’appeler “Faceblock” !
Ces entreprises se sont-elles posées la question de savoir ce que font leurs collaborateurs, dès qu’ils sont libérés des contraintes du firewall ?

Lorsque, le 24 octobre 2007, Facebook a annoncé que Microsoft avait accepté de verser 240 millions de dollars pour acquérir 1,6 % de son capital, tous les regards se sont tournés vers Google, supposé en concurrence avec Microsoft sur ce dossier.
La majorité des commentateurs ont souligné que Microsoft ne pouvait pas perdre l’un de ses plus grands partenaires pour la publicité sur Internet, ce qui expliquerait le prix très élevé payé par Microsoft.


OpenSocial, la réponse de Google

Open_social_logo Moins d’une semaine plus tard, le 1er novembre 2007, Google annonce OpenSocial, et le monde des RSP 2.0 vit une deuxième révolution !

OpenSocial est un ensemble ouvert d’API (Points d’entrée applicatifs) permettant aux développeurs de Widgets de développer une seule fois leur application et de l’installer sur plusieurs réseaux sociaux, immédiatement.
Attention, un grand nombre de ces API sont annoncées, mais non encore opérationnelles ; il faudra plusieurs mois avant que toutes soient disponibles.

La liste des partenaires annoncés dès les premiers jours est impressionnante. Elle regroupe l’essentiel des grands acteurs du marché :
Bebo, Engage.com, Friendster, Hi5, Hyves, imeem, LinkedIn,Ning, orkut, Plaxo, Six Apart, Tianji, Viadeo, et XING.
D’autres fournisseurs, tels que Salesforce.com ou Oracle, plus connu pour leurs applications que comme acteurs des réseaux sociaux, se sont joints au groupe qui soutient OpenSocial.
Les premières applications OpenSocial sont déjà opérationnelles ...

Un Site Google est disponible pour les Développeurs OpenSocial.

Il y a, pour le moment, vous l’avez sûrement noté, un absent de marque dans cette liste : Facebook.
Rejoindra, rejoindra pas Open Social ?
Toute la blogosphère se pose la question !
Quarantine
Facebook avait été le premier à ouvrir sa plateforme aux développeurs ; l’initiative de Google va dans la même direction, mais plus loin, de manière plus radicale, en s’ouvrant à tous les réseaux sociaux importants, et pas seulement à Orkut, le sien.

Facebook peut-il rester à l’écart de ce mouvement ?
Personnellement, je ne le pense pas, mais je peux me tromper.
Eric Schmidt, PDG de Google, a révélé qu’ils discutaient secrètement avec Myspace depuis un an.
Depuis quand, à votre avis, ont commencé les échanges entre Google et Facebook ?


Quatre familles de réseaux sociaux

Matrice_rseaux_sociauxtypologie J’ai imaginé une matrice pour établir une typologie simple des réseaux sociaux : comme toute matrice de management, elle a, bien sûr, quatre cases !

Les deux dimensions d’analyse sont :
- Personnel vs Professionnel : nous avons tous nos réseaux personnels, autour de la famille et des amis. Les personnes qui travaillent ont aussi des réseaux professionnels.
- Intranet vs Internet : au sein de nos entreprises, dans l’Intranet, s’établissent des échanges autour de projets communs ou de groupes de travail. En même temps, nous échangeons, en dehors du firewall, avec des clients, des partenaires ou d’anciens collègues.

Des réseaux sociaux peuvent être utiles dans chacune de ces quatre cases. 
La solution choisie par les entreprises sera souvent de mettre des murs étanches entre ces quatre familles de réseaux sociaux.  L’exemple des entreprises Faceblock est très révélateur de cette démarche.


Des frontières ... artificielles

Cette matrice à quatre cases est logique, en apparence.
Mais, dans la pratique, les frontières entre ces domaines sont totalement artificielles !

Matrice_rseaux_sociaux_moi Toute personne qui travaille a des attaches dans les quatre familles de réseaux sociaux. À moins d’être écartelé, je ne vois pas comment je peux me couper en quatre de manière exacte.
Je travaille avec des amis, je participe activement à des projets stratégiques avec certains de mes clients, la femme d’un collaborateur travaille dans l’entreprise...

Concrètement, je ne peux pas segmenter mes réseaux sociaux.
J’ai sur Facebook et Linkedin, des personnes en commun ; les amis sont moins présents sur Linkedin que les relations professionnelles sur Facebook, mais les frontières sont de plus en plus floues.

Google l’a bien compris, qui a immédiatement parlé de OpenSocial sur son blog officiel entreprise.

Les évolutions majeures des RSP 2.0, ces derniers jours, posent beaucoup de questions ouvertes, aux réponses incertaines.

Raison de plus pour se les poser, immédiatement !

L’entreprise 2.0 devrait, en 2008 s’ouvrir largement aux RSP 2.0.

Je reviendrai, souvent sur ce thème.

Commentaires