Les 7 piliers de l’Entreprise 2.0 (première partie)
Un Président de la République.... High Tech !

Les 7 piliers de l’Entreprise 2.0 (deuxième partie)

(Rappel)

Seven_wonders_2 Dans la première partie de cette analyse, j’ai présenté les “sept piliers” logiciels sur lesquels se construit une Entreprise 2.0 :
- Blog
- Bureautique 2.0
- Page d’accueil personnalisée
- RSS
- Réseau social professionnel
- “Search” universel
- Wiki

Je vous propose dans cette deuxième partie de répondre à une question simple :

Comment devenir, progressivement, une entreprise 2.0 ?

Les réponses à une question simple sont rarement ... simples !


Quelles actions pratiques, en 2008 ?

2008 est une année pendant laquelle la généralisation des sept piliers logiciels de l’Entreprise 2.0 restera exceptionnelle. Seules les entreprises ayant commencé en 2007 des expérimentations ou des projets pilotes seront prêtes à généraliser certains de ces outils logiciels.

Innovation Sur les sept piliers, six correspondent à des usages nouveaux, et un seul à une évolution majeure d’usages existants ; vous l’avez bien sûr identifié, il s’agit de la Bureautique 2.0.

À ma grande surprise initiale, j’ai constaté, en 2007, qu’il était ... plus facile de faire accepter des outils et des usages nouveaux que de remplacer l’existant bureautique 1.0.
Je vous propose donc de commencer par le plus facile :

Acculturer les outils logiciels nouveaux.

La deuxième partie de ce texte s’attaque à une tache plus “sportive” :

Passer d’une Bureautique 1.0 à la Bureautique 2.0


Acculturer les outils logiciels nouveaux

Route_portugaise Blog ? RSS ? Page d’accueil personnalisée ? Réseau Social Professionnel ? Search universel ? Wiki ?
La première question qui vient à l’esprit est :
Par où commencer ?

Réponse ? je vous propose un objectif clair, pour fin 2008 :

Plusieurs dizaines d’utilisateurs de chacun de ses six outils logiciels.

Revevol_start_page_2 Mon postulat est simple, et tient en deux idées :
1 - à terme, 100 % des personnes utiliseront ces 3 outils Web 2.0 pour leurs activités professionnelles :
- Page d’accueil personnalisée
- Search universel
- Flux RSS

2 - Une majorité de personnes utiliseront aussi un ou plusieurs des trois outils suivants :
- Blog
- Réseau Social Professionnel
- Wiki

Première étape : trouver les “clients”
Apprenti2 La première difficulté consiste à trouver les premiers “clients” pour vos projets pilotes 2008 ; Il s’agit d’une mission classique de marketing.  Le plus efficace est de mener des actions de sensibilisation auprès des différents métiers de l’entreprise ; ‘j’avais déjà parlé des actions très performantes, de type “permis de conduire 2.0” que nous menons fréquemment. 

Une autre démarche efficace, rapide et économique consiste à faire l’hypothèse qu’il y a déjà dans votre entreprise beaucoup de personnes familières de ces outils dans leurs activités personnelles ; elles peuvent devenir d’excellents points de départ pour des projets internes ; il suffit simplement de le leur proposer.

Ceci devrait permettre, en moins de 3 mois, d’identifier une petite dizaine de projets qui s’appuient sur un ou plusieurs de ces 6 piliers logiciels.
Dans la mesure du possible, chaque outil logiciel doit appartenir à un minimum de 2 projets pilotes.

Simplicity Je prendrai juste un exemple pour illustrer le propos, la fonction recherche.
Il existe certainement dans votre entreprise 3 à 5 métiers qui disposent de bases d’information potentiellement intéressante, mais qui sont très difficiles à exploiter.  Commencez par des actions simples, permettant de répondre à ces attentes précises !
Ne vous lancez pas, en 2008, dans un projet de recherche sur tout, pour tout le monde, avec un cahier de charges de 250 pages !

Deuxième étape : un accompagnement fort de chaque projet.
Les coûts logiciels de ces projets sont très faibles ; ils peuvent démarrer en quelques jours.  Ceci laisse du temps et des budgets raisonnables pour soigner les accompagnements humains, organisationnels et culturels, trop souvent parents pauvres des projets informatiques classiques.

Troisième étape : mesurer, analyser, communiquer.
Measurement Avant la fin de l’année 2008, vous aurez pu mesurer et analyser les réussites et échecs de vos premiers projets Entreprise 2.0.  Il est probable, il est normal de rencontrer un taux d’échec de l’ordre de 20 à 30 %.
Il y aura au moins autant à apprendre des échecs que des réussites.
A vous alors de communiquer, communiquer beaucoup, pour que l’ensemble de vos collaborateurs découvre les possibilités réelles de ces outils dans votre contexte.  Vous ne manquerez plus, ni de candidats, ni d’idées de domaines d’utilisation nouveaux.

Il ne vous restera plus qu’à... planifier l’extension de ces outils en 2009.


Basculer d’une Bureautique 1.0 à la Bureautique 2.0.

Old_word_processor_2 Les outils bureautiques 1.0 en fin de vie, Office, Outlook, Lotus Notes, Exchange, OpenOffice....sont utilisés par plus de 600 millions de personnes.

Depuis 5, 10 ou 15 ans, ces millions d’utilisateurs ont acquis des automatismes, des savoir-faire qui leur permettent de pallier aux défauts de ces outils. 
Socialtext_mail_vs_wiki Un bon exemple est l’usage des pièces jointes du courriel pour essayer de préparer un document à plusieurs, comme l’illustre très bien ce petit graphique proposé par l’éditeur de Wiki Socialtext.

Ces outils ont aussi, hélas, été trop souvent utilisés pour se substituer aux “déficiences” des applications informatiques ; nous avons vu fleurir ces millions de macros et autres automatisations sauvages construites en s’appuyant sur des outils qui n’avaient jamais été prévus pour cela.

Ces historiques d’usages, ces applications complexes sont les difficultés principales auxquelles il faudra s’attaquer, mais... plus tard !
Je vous propose donc de privilégier, en 2008, des environnements simples, où les valeurs ajoutées de la Bureautique 2.0, travail collaboratif, accès depuis n’importe où, depuis tout objet fixe ou mobile équipé d’un navigateur seront des véritables plus, immédiatement compris et appréciés.

Skieur Nous avons trop souvent, en informatique, la tentation de rechercher le contexte le plus “challenging” pour une première expérimentation d’un nouvel outil. 
Descendre la piste noire du Kandahar la première fois que l’on chausse une paire de skis n’est pas la meilleure façon de donner envie à un débutant d’apprendre à skier ! On risque plutôt de l’en dégoûter à jamais.

Synchro_natation_2 Ces deux chantiers, nouveaux usages Web 2.0 et Bureautique 2.0 peuvent être lancés en parallèle, si l’on reste conscient des profondes différences d’approches et de difficultés entre les deux familles de projets.


Dangers, précautions, risques ?

Road_tempest L’innovation est facile à tuer ; il est enfantin de bloquer dans l’œuf toute initiative Entreprise 2.0.
Je peux, facilement, tracer un portrait très noir des risques encourus ; j’en avais déjà parlé dans la première partie de ce texte. Je peux rajouter quelques excellentes raisons pour ne pas y aller :
- Démarrer un projet sans un cahier des charges détaillé, vous n’y pensez pas !
- Faire confiance aux ingénieurs pour construire un Wiki sur les meilleures pratiques, ce n’est pas sérieux !
- Si “par malheur” le projet réussit, il faudra le généraliser à toute l’entreprise et nous ne sommes pas prêts !
- Si nos collaborateurs participent à des réseaux sociaux professionnels, cela va leur donner des envies de changer de métier, chez nous ou, pire encore, de passer à la concurrence !

Pour maximiser votre probabilité de réussite, je résume mes conseils :
- Lancer plusieurs projets pilotes en parallèle.
- Limiter le nombre de participants dans chaque projet à quelques dizaines de personnes au maximum.
Loeb - Aller vite, passer immédiatement à l’action, et “piloter à vue” pour faire évoluer les projets en fonction des remarques des participants et des évolutions de leurs attentes.

Créer des “îlots Entreprise 2.0” en 2008, dans votre entreprise, c’est :
- Possible
- Passionnant
- Rapide
- Économique

N’hésitez pas ! lancez-vous !

Mise à jour du 12 janvier 2008 :

J'ai publié aujourd'hui une troisième partie de cette analyse pour répondre à la question : pourquoi ?

Commentaires