Web 2.0 et DSI : accompagner, ignorer, ou bloquer ?
Petit à petit, l’oiseau construit son nid.... Google Sites

L’Industrie informatique demain ? À l’image de l’industrie automobile ?

Car_factory_3 J’ai une excellente nouvelle pour tous : l’offre informatique entre dans l’ère industrielle.

J’ai une très mauvaise nouvelle pour certains : l’offre informatique entre dans l’ère industrielle.


La situation actuelle

Ibm_3270_2 Personne ne peut dater avec précision la naissance de l’informatique dans les entreprises ; acceptons l’idée que cela fait environ 1/2 siècle
Les progrès réalisés ont été gigantesques sur le plan technologique, et vont continuer pendant longtemps.

Cependant, pour l’essentiel, l’offre était restée dans un monde “pré-industriel” caractérisé par :
Erp_chine - Une absence de standards mondiaux.
- Une intégration verticale des grands fournisseurs.
- Le bricolage applicatif, autour de PGI dit universels que toutes les grandes entreprises modifiaient dans des projets multi-annuels, multi-millions d’euros et qui ont fait la fortune des SSII.

2c_citroen_2 L’industrialisation véritable du secteur commence !  Je fais l’hypothèse que l’industrie informatique va ressembler de plus en plus à l’industrie automobile qui, elle, a plus d’un siècle d’existence, et plus de 50 ans d’industrialisation.

Si cette hypothèse est juste, il faut se préparer à de gros chambardements, qui ont déjà commencé.  Ils auront deux conséquences majeures :
- Un véritable “age d’or” pour les clients.
- Une mutation “douloureuse” pour de nombreux acteurs de l’offre, qui ont prospéré dans un monde artisanal et auront du mal à s’adapter.

Reste une question à laquelle j’ai du mal à répondre : quel calendrier ?
5 ans ? 10 ans ? 15 ans ?


Préalables qui permettent la RII : Révolution Industrielle Informatique

Les conditions nécessaires à cette révolution industrielle informatique sont, aujoud'hui, réunies :

W3c_logo_2 - Des standards du Web de qualité, et respectés par la quasi-totalité des acteurs raisonnables. Je voudrais saluer le travail exemplaire réalisé par les équipes de la Fondation Mozilla ; Tristan Nitot, sur son blog, réalise un remarquable travail de promotion et défense des standards du Web.

- Des infrastructures puissantes, mondiales, partageables. La célèbre prophétie du premier Président d’IBM : ”Le monde n’a besoin que de cinq ordinateurs”, souvent décriée, est en train de se réaliser !
Ces cinq ordinateurs sont les “clouds” de Microsoft, Amazon, eBay et Google. Quel sera le cinquième ?

- L’universalité du Web, enfin, presque !
Adapters_2 L’Industrie informatique a fait de gros progrès dans ce sens, même si rien ne sera jamais parfait, comme c’est le cas dans toutes les industries.
Toutes les personnes qui voyagent connaissent les joies des prises électriques différentes en Angleterre, US, Australie ou France !  Cela n’empêche personne de se déplacer, quitte à alourdir son bagage de quelques adaptateurs.


Comment fonctionne l’Industrie Automobile

Cette analyse est très “primaire” ; toutes mes excuses aux professionnels du secteur, mais j’utilise cette analogie pour expliquer où va l’industrie informatique.

Après un siècle d’évolutions, l’Industrie automobile est structurée dans une logique à 3 niveaux.

Trois_cercles_automobile3_2 - Tier 1 : De grands fournisseurs mondiaux, en nombre de plus en plus restreint, qui ont le contact direct avec les clients ; ils se nomment PSA, Toyota, Ford ou Mercedes.
Ils jouent de plus en plus le rôle d’ensemblier, d’aggrégateur de composants de haut niveau.

Dans une logique industrielle de réduction permanente des coûts, ils partagent de plus en plus souvent des composants clefs communs ; PSA et BMW construisent en commun des moteurs diesels.

- Tier 2 : Ce sont les grands fournisseurs de composants, qui travaillent en direct avec les fournisseurs Tier 1. Valeo, Michelin, Plastic Omnium et quelques dizaines d’autres acteurs occupent l’essentiel de ce marché.
Grâce à la standardisation et l’interopérabilité des composants, les fournisseurs Tier 2 travaillent toujours pour plusieurs acteurs Tier 1. Michelin et Bridgestone équipent Peugeot, GM et Nissan.
Certains de ces fournisseurs, tels que Michelin, sont aussi connus des clients finaux car lis livrent des produits en deuxième monte.
D’autres, comme Plastic Omnium, sont inconnus des acheteurs de voitures.

- Tier 3 : Des milliers de fournisseurs, totalement ignorés des clients, fournissent les entreprises Tier 2 avec des composants de base et des matières premières.

Fiat_500 Quels messages faut-il en retenir de cette organisation de l’industrie automobile, pour aider la RII, Révolution Industrielle Informatique à prendre son essor :

- L’intégration verticale est morte !
- L’unicité est morte !
- L’approche composants a gagné !
- La coopétition est généralisée !

Il faut visiter le “vidéo configurateur” de la nouvelle Fiat 500, avec ses 500 000 options, pour comprendre à quel point ... industrialisation ne rimera plus jamais avec unicité !


Comment fonctionnera l’Industrie informatique, demain

Je pronostique que cette répartition des fournisseurs en trois niveaux va aussi, progressivement, s’imposer dans l’industrie informatique. 
Naufrage_2 Cela ne se fera pas sans douleur, sans profonds bouleversements du marché.  De nombreux acteurs, incapables de s’adapter, vont souffrir, voire disparaître.

La primauté du marché grand public sur le marché professionnel est le premier signe fort de ce mouvement, que je pense irréversible.

Je rappelle rapidement les préalables présentés au début de ce texte, les “sine qua non” de la réussite :
- Hors des standards du Web, pas de salut.
- Ouverture maximale : Open Source, API ouvertes...
- Non-intégration verticale.

Trois_cercles_informatique2 Tier 1 : Les leaders

Il faudra encore environ 5 ans pour que la liste définitive des membres du club soit établie. Par contre, les règles du jeu sont connues :

- Être au contact direct des clients, grand public en priorité et entreprises, ensuite. Quels sont les constructeurs automobiles qui sont leaders grâce à leur position sur le marché professionnel ?

- Devenir une plate-forme très puissante qui servira de regroupement pour de nombreux acteurs du Tier 2.

- Jouer à plein, et sans arrières pensées, le jeu de l’interopérabilité.

Tier 2 : les acteurs essentiels

Leur rôle, important, sera de :
Stradivarius - Fournir des composants transverses, universels, de très haute qualité.

- Travailler avec la majorité des acteurs Tier 1.

- Se focaliser sur un tout petit nombre de composants, mais de qualité “Stradivarius“.  Michelin ne fabrique pas des tableaux de bord et Plastic Omnium n’est pas sur le marché des pare-brises.

- Avoir une stature mondiale ; les composants nationaux n’ont, sauf très rares exceptions, aucun avenir dans l’industrie informatique de demain.

Trois_cercles_informatique_3 Tier 3 : les acteurs de niche

Ceci n’est absolument pas péjoratif, au contraire. Nous aurons tous besoin d’outils spécialisés, de services spécifiques que les acteurs Tier 1 et 2 ne peuvent pas toujours imaginer et fournir.
Il suffit de visiter le site Go2Web20.net pour se rendre compte de l’extraordinaire variété des solutions disponibles !

Go2web20net_blogging Nous vivons une époque de grande créativité, et tant mieux ! 
Beaucoup de ces outils vont disparaître, quelques-uns seront rachetés par des entreprises Tier 2 ou Tier 1 : Zimbra par Google Yahoo!, Writely & JotSpot par Google...


Le “pied”, pour les DSI Intelligents !

Le_pied_2 J’espère que vous excuserez cette expression, mais c’est vraiment celle qui traduit le mieux, pour moi, l’extraordinaire plaisir que vont, enfin, avoir les DSI quand ils seront capables de configurer à la carte le Système d’Information de leurs entreprises.

Ils pourront :
- S’appuyer sur des plates-formes ouvertes, puissantes, pérennes.
- Choisir une panoplie de composants d’excellente qualité, un par un, pour construire un SI à la carte.
- Adapter, pour chaque client, les solutions aux attentes réelles.
- Faire évoluer, en permanence, le SI en y ajoutant de nouveaux composants, qui n’existent pas aujourd’hui, mais qui seront disponibles demain, et que, ni vous, ni moi, ne pouvons anticiper.

Robin_hood Non ce n’est pas un rêve éveillé !
C’est une cible réaliste, à moyen terme !
Il faut s’y préparer, aujourd’hui, en construisant une stratégie qui anticipe cette mutation de l’industrie informatique vers les trois niveaux.

Et si être DSI devenait le plus passionnant métier du monde, pour les dix ans qui viennent ?

Commentaires