Web 2.0 : Identité numérique, thème de “YouOnTheWeb” à Lille
Très Haut Débit : Quand ? Comment ? Pour quels usages ? (Deuxième partie). Solutions filaires

Très haut débit : Quand ? Comment ? Pour quels usages ? (1ère partie)


Fiber Quelles sont les questions réseaux les plus stratégiques des cinq prochaines années que doivent se poser tous les pays, toutes les entreprises du monde ?

- Quelles solutions technologiques pour proposer du très haut débit (THD) ?
- Quel pourrait être un calendrier de déploiement, à la fois réaliste et ambitieux ?
- Pour quels usages ?
- Qui doit investir ? Combien ?

Les réponses à ces questions sont complexes, et les choix qui seront faits auront des impacts majeurs, à long terme, sur la compétitivité des pays et de leurs entreprises.

Cul de sac Pourquoi aborder ce sujet dans ce blog, centré sur l’Entreprise 2.0 ?
La réponse est très simple : les réseaux THD sont indispensables pour permettre la généralisation des usages 2.0 dans les entreprises.

Je vous propose une série de 3 textes pour mieux comprendre les options technologiques possibles, les choix stratégiques et les... principaux “culs-de-sac ” à éviter !



Le très haut débit : quelle définition ?

High speed car Pour la clarté de l’exposé, je vais utiliser la segmentation suivante, qui fait référence aux vitesses théoriques, optimales, des réseaux :

- Bas débit : vitesse inférieure à 1 Mbit/s.
- Haut débit : vitesse comprise entre 1 et 50 Mbit/s.
- Très haut débit : vitesse supérieure à 50 Mbit/s.

Ce sont bien sur des limites discutables, mais qui me semblent raisonnables pour bien différencier les usages possibles des réseaux.

Débit 4 Wi-Fi Dans la pratique, les débits utiles sont souvent inférieurs de 50 % aux chiffres théoriques, nous le savons tous. A titre d’illustration, la vitesse utile d’un réseau ADSL décroit très vite en fonction de la distance qui sépare le point d’émission (DSLAM pour les initiés !) du lieu d’arrivée. Au-delà de 4 à 6 km, l’ADSL ne peut pas fournir, aujourd’hui, du haut débit.


Topologie : Très Haut Débit, où ?

Options THD, Très Haut Débit Ce schéma servira de base à toutes les analyses faites dans ce texte.
Je vous propose une vision par “composants” :

- Cœur Réseaux Internet : les “backbones” Internet, construits et gérés par les opérateurs.

- Grand lieu professionnel : bureaux, usines, sites où travaillent plus de 50 personnes.

- Petit site professionnel : bureaux, agences où travaillent moins de 50 personnes.

- Espace domestique : une maison, un appartement familial, où l’on peut aussi.... travailler !

- Mobilité : situation d’une personne en déplacement, professionnel ou privé.

Les flèches, de 1 à 4, correspondent à ce que l’on nomme le “dernier kilomètre” (Last Mile en Anglais), en clair ce qui sépare un lieu d’usage du point d’entrée le plus proche sur un cœur de réseau.


Très Haut Débit : déjà là, souvent

Commençons par les bonnes nouvelles ; le THD est déjà opérationnel dans de nombreux lieux :

Abilene network - Cœur Réseaux Internet : tous les opérateurs utilisent de la fibre optique qui permet des débits supérieurs au Gigabit ; problème réglé.
Les performances s’améliorent, aujourd’hui, plus vite que la consommation, comme le montrent le taux d’usage des réseaux avancés tels que Abilene aux USA ou Renater en Europe.

- Grand lieu professionnel : Les réseaux locaux Ethernet (LAN) sont omniprésents. La majorité de ces réseaux sont déjà à 100 Mbit/s, voire 1 GBit/s ; problème réglé.
De plus en plus, les entreprises installent en complément des réseaux filaires  de l’Ethernet sans fil (Wi-Fi) ; le Wi-Fi-n, dont la vitesse est comprise entre 100 Mbtis/s aujourd’hui, et 600 Mbit/s d’ici 2012, devient la norme.
C’est l’une des très rares situations où le monde professionnel est encore en avance sur le grand public !

- Petit site professionnel : on y trouve souvent un réseau Ethernet filaire à 100 Mbit/s et, de plus en plus, du Wi-Fi ; problème réglé.

Prise CPL _ Wi-Fi - Espace domestique : les solutions Wi-Fi (standard n de plus en plus) et/ou CPL (Courant Porteur en Ligne) se banalisent et dépassent déjà le 50 Mbits/s ; problème réglé.

En clair, tous les lieux où l’on consomme du réseau sont déjà équipés THD.

Seules, pour le moment, manquent à l’appel les situations de mobilité !

Il ne reste donc plus qu’à trouver des solutions pour le “dernier kilomètre”, c’est à dire pour les flèches 1, 2, 3 et 4 du schéma.

Dernier Kilomètre C’est, aujourd’hui, sur ce dernier kilomètre que le THD est le moins présent.
C’est, demain, sur ce dernier kilomètre que le THD va faire des progrès fulgurants.

Quelles seront, d’ici à 2012/2013, les solutions possibles ? Les solutions retenues ? Les solutions installées ? That is the question !

Cette question se pose :
- A tous les pays.
- A toutes les entreprises.

La deuxième partie de ce texte fera le point sur les principales options, filaires et sans fil, qui seront en compétition pour couvrir les besoins en THD.

Dans la troisième partie, je présenterai les solutions qui me paraissent les plus pertinentes pour répondre aux attentes de THD dans les quatre principales situations de “dernier kilomètre”.

High speed internet Sans “déflorer” le sujet, je peux déjà transmettre une excellente nouvelle à tous les responsables informatiques :

Vous pouvez, aujourd’hui repenser votre stratégie Systèmes d’Information en faisant l’hypothèse que tous vos “clients”, internes et externes, auront à leur disposition un minimum de 100 Mbit/s, en tout lieu, à toute heure, sur tout objet d’accès, et ce, avant la fin de 2013.

17 avril : la deuxième partie de cette analyse (solutions THD filaires) est disponible, .

20 avril : la troisième partie de cette analyse (Solutions THD sans-fil) est disponible, .

24 avril : la quatrième partie de cette analyse (Quelles solutions, dans quel contexte) est disponible,.

4 mai : la cinquième, et dernière partie de cette analyse (dimensions financières) est disponible, .

Commentaires