Réseaux sociaux professionnels

P_barrab_2 Lulu, le célèbre site de publication d’ouvrages online, c’est enrichi depuis le 28 octobre 2007 d’un nouveau titre :

Business Social Networking

écrit par Patrick Barrabé et Eric Herschkorn.

Je les remercie de m’avoir donné l’opportunité de préfacer cet ouvrage consacré à un thème dont l’importance devient chaque jour plus grande.


Comment se procurer ce texte

Dans la droite lignée du Web 2.0, cet ouvrage est publié sous la licence Creative Communs.  En bonus, le texte complet de cette licence CC est imprimée à la fin de l’ouvrage.

Rsp_20_cover Pour obtenir ce livre, vous pouvez :
- Vous inscrire au groupe créé sur ce thème sur ... Facebook, évidemment !
Vous y trouverez les url des différentes modalités d'acquisition.

- Télécharger, gratuitement, le PDF si, par le plus grand des hasards, vous n’êtes pas encore sur Facebook.

- Accéder au site Lulu.com pour en acheter la copie papier, si vous êtes encore très attaché aux livres sous leur forme traditionnelle !
Le prix de vente est de 6, 01 euros (ne me demandez pas pourquoi il y a ce centime)


Vous donner envie de le lire

Je vous encourage à lire ce livre, dont l’un des premiers avantages est la concision ; il comprend 70 pages, tout compris !

Cet ouvrage est très orienté activités professionnelles commerciales ; les liens entre les CRM traditionnels et les réseaux sociaux professionnels font partie des thèmes majeurs étudiés

Les 6 idées force que les auteurs ont choisi de mettre en lumière :

1. Les cadres décideurs, qui ne font pas partie de la force de vente, sont les meilleurs vecteurs d’augmentation de votre chiffre d’affaire.

2. La règle des 80/20 est obsolète.

3. La longue traîne doit devenir votre modèle économique.

4. Votre modèle bureautique doit intégrer des outils collaboratifs en ligne.

5. Vous devez utiliser au quotidien des outils de réseau social sur internet.

6. Il est temps de mettre en place des procédures de gestion de l’identité numérique des salariés et de l’entreprise.

A la lecture de ces idées force, les fidèles lecteurs de mon blog comprendront immédiatement pourquoi j’ai accepté de préfacer cet ouvrage.

J’y ai aussi découvert un nouvel acronyme en trois lettres :
PRM  : Partner Relationship Management


Principaux réseaux sociaux professionnels étudiés

Logo_4_rseau_sociau_3 Sans grande surprise, les quatre solutions professionnelles étudiées sont :
- 6nergiesnet
- Linkedin
- Viadeo
- Xing

A la fin de l’ouvrage, vous trouverez un tableau très complet et détaillé qui compare les fonctionnalités de ces quatre solutions.

Et Facebook ?
Facebook_interactive_graph_2 Rassurez vous ! Même si Facebook ne fait pas partie des quatre solutions étudiées en détail, on en parle dans plusieurs pages du livre.
C’est sur Facebook que le groupe des personnes ayant envie de dialoguer sur ce thème a été créé !

En résumé, merci à Patrick et à Eric d’avoir écrit ce petit livre, utile, simple et sympa.


Et si Nicolas Sarkozy était un... DSI !

Couverture_sarkozy_1 Témoignage, de Nicolas Sarkozy, est sorti en librairie le 17 juillet 2006 ; je l’ai lu avec attention. J’ai été rapidement frappé par la pertinence de beaucoup de messages, qui pourraient être appliqués dans le monde des .. Systèmes d’Information (SI) ; ceci m’a amené à en faire une deuxième lecture en imaginant que Nicolas Sarkozy était un DSI ; quelles pourraient être ses recommandations ?

Dans beaucoup de phrases, il suffit de remplacer "politique" par Systèmes d’Information ; des citations (en italique) serviront de fil conducteur à ce texte ; j’ai choisi de travailler par petites touches, nombreuses et courtes.


Anticiper
..celui qui ne construit pas l’avenir est condamné à le subir p 10”
Ils confondent la vision avec la prophétie p 13

Devant les mutations prévisibles et profondes, réseaux rapides, Web 2.0... un DSI ne peut plus attendre que ses fournisseurs favoris lui dictent sa stratégie, il doit faire des choix et les assumer.

Je, nous
Deux choses difficiles ... ne pas se tromper dans le choix de ses collaborateurs p 20
Je” est certainement le mot le plus utilisé dans ce livre ; un rôle de leader ne peut pas se déléguer. En même temps, il insiste sur l’importance du travail d’équipe. Le binôme Je-Nous, une des clefs de la réussite, en informatique aussi.

Client, communication
Un homme politique doit se mettre au service de ses “clients”, les citoyens.
Aller à la rencontre des Français est exigeant p 30
Parce que l’on bien expliqué, “l’opinion publique” vous autorise l’action. La communication est devenue le préalable à l’action. p 52

Les clients, internes et externes, des SI sont comme les Français ; ils n’acceptent plus les dictats de leurs informaticiens et veulent comprendre, participer. 
Le succès des blogs et du Web 2.0 en est un exemple éclatant.

Pilotage
Savoir placer le curseur des informations qui doivent vous remonter ...
Trop d’informations et l’on est instantanément noyé  p 21.

Cette double recommandation est pertinente pour le DSI, dont les tableaux de bord doivent être simples ; elle l’est surtout pour les outils qu’il met à disposition de ses clients.

Parler simple
Il n’est pas interdit, il est même recommandé d’employer un langage simple qui ne soit pas simpliste..p 96
Son livre en est un bon exemple : style clair, phrases courtes, pas de mots compliqués ; on est loin d’un discours “à la ENA”.  Trop de DSI sont les champions du discours incompréhensible, dans la forme comme dans le fond.

Projet court
Quand on veut vraiment aboutir, on n’a pas besoin de trois mois ! p 37
Ce livre a été écrit, produit, diffusé en quatre mois, en ayant même l’intelligence de retarder sa sortie de quelques jours pour cause de 14 juillet Chiraquien.
Un bon antidote aux projets pharaoniques, qui sont planifiés sur 3 ans et en durent 5.

Faire du terrain Sarkozy_sangatte_1
Aucun dossier...ne remplace l’expérience du terrain ... pour comprendre les dysfonctionnements du système.p 23
Quel est el pourcentage du temps d’un responsable informatique passé dans ses bureaux, à lire des dossiers par rapport au temps sur le terrain, avec de vrais utilisateurs ?

Solutions imparfaites
une partie de notre immobilisme....attendont d’avoir des solutions parfaites avant de commencer à agir.... Que des avantages à essayer, à expérimenter....p 28
Qu’il est difficile d’obtenir qu’un projet informatique soit lancé sans un cahier des charges de 300 pages ; qu’il est difficile d’installer des outils en émergence, pour des usages mal connus !

Aller vite
montrer... tout ce qu’un ministre peut entreprendre en quelques mois, avec de la volonté, de la détermination et de l’imagination p 34
Demander des solutions dans des délais très courts est un excellent antidote à des réflexions qui n’en finissent pas, à des choix de solutions qui durent des mois, à toutes ces bonnes excuses pour ne pas avancer.

Pensée unique
La diversité renforce l’unité p 215
Je souffre suffisamment du poids de la pensée unique p 235
Je n’ai jamais crains d’avoir des positions minoritaires p 108

Oser ne pas suivre les modes, ne pas choisir le même logiciel, le même fournisseur que tout le monde, ce n’est pas habituel dans le monde de l’informatique, qui aime trop le panurgisme.

Pouvoir
Faire pression ‘J’avais menacé de grands groupes industriels...(baisse des prix dans la distribution) p 57
Les responsables informatiques ne doivent jamais oublier que ce sont eux qui ont le pouvoir, pas les fournisseurs.  A eux de se faire respecter, d’imposer leurs conditions, quand elles sont raisonnables.

Doute et action
J’essaie de ne jamais considérer comme acquises une certitude, une idée reçue, une vérité d’évidence p 43
...Le meilleur allié de la précarité est l’immobilisme p 125

Hésiter, beaucoup réfléchir avant la décision, ouvrir les yeux pour envisager des solutions différentes, ce sont des étapes importantes et difficiles.  Par contre, il faut agir sans délai, une fois que la décision est prise.

Rupture
Le mot “rupture” était trop violent, pas assez policé,et même anxiogène. ..
Le mot changement a perdu toute signification...p 225
... il est préférable de reconstruire intégralement une politique... s’empiler sur des dispositifs anciens p 238

Les systèmes d’information doivent-ils évoluer lentement, dans la continuité de l’existant, ou passer par des phases de rupture.  Mon pronostic est que nous rentrons, pour des cinq années qui viennent, plus dans une logique de rupture que de changement continu.

Technologies : peut mieux faire !

Podcast_sarkozy_2 Il y a là un écart, surprenant pour moi, entre les usages raisonnablement modernes que fait Nicolas Sarkozy des technologies et le peu de place qu’elles occupent dans son livre.
Il a été le premier homme politique Français important à être interviewé par Loïc Le Meur, dans un célébrissime Podcast réalisé, le 23 décembre 2005.

Son blog, qu’il ne rédige pas lui-même, est ouvert depuis quelques semaines.

J’ai cherché, vainement, des références aux apports potentiels des nouvelles technologies pour aider la France, ses entreprises et ses administrations, à être plus compétitives.
J’espère que dans la version, 2.0 bien évidemment, de ce livre, cet oubli sera réparé.

Il est aussi dommage, à mon avis, qu’un livre soit publié en 2006 sans proposer une version PDF, téléchargeable depuis son site.  Il aurait même été astucieux d’en proposer une version gratuite. 
Les rares auteurs innovants qui ont tenté cette expérience disent que cela a plutôt favorisé la vente des versions papier.

Changer de métier
...quoi qu’il arrive, je ne terminerai pas ma vie professionnelle en faisant de la potitique p 275
Bienvenue dans le club ! Beaucoup de grandes organisations auraient, en Nicolas Sarkozy, un DSI de choc capable de reconstruire des SI qui en ont bien besoin.
Mon verdict : Nicolas Sarkozy pourrait, rapidement, être nommé “DSI de l’année”.
Question : en quelle année ?

Petite synthèse
Tout responsable informatique, quelles que soient ses idées politiques, trouvera dans ce livre des idées importantes, utiles, rafraîchissantes, opérationnelles, pour mieux faire son métier.

Après avoir présenté, il y a quelques semaines, un recueil de “worst practices”, dans le livre de Olivier Giesbert sur Chirac, il est réconfortant de lire des pages qui apportent une vision positive du futur.  Merci, Nicolas !
(Après le tutoiement de rigueur dans le podcast de Loïc Le Meur, l’usage du prénom s’impose !)

PS : Je ne connais pas, personnellement, Nicolas Sarkozy et ne suis pas inscrit à l’UMP.


Un livre doublement innovant !

J’ai acheté il y a quelques jours “Getting real” un livre qui est “extra-ordinaire” à plusieurs titres.

Getting_real_the_book_price_1 Ce livre est l’un des premiers ouvrages à n’être disponible qu’en format PDF et aucune version papier n’est prévue !.

Vous pouvez l’acheter sur le site de 37Signals  :


37Signals, qui est-ce ? C’est l’une des start-up Web 2.0 les plus innovantes.  Avec une toute petite équipe de cinq développeurs, ils ont construit et vendu à plus de 400 000 exemplaires des services Web tels que Basecamp,  Campfire ou Ruby on Rails. Ce sont de véritables petits bijoux, simples, minimalistes, faisant très bien l’essentiel de ce qu’on leur demande.

C’est aussi l’un des premiers livres où aucun nom d’auteur ne figure sur la première page ; ouvrage collectif, il est simplement signé 37signals. A aucun n’endroit, n’apparaît le nom des auteurs ; belle modestie.

Le modèle économique utilisé pour la commercialisation est très intéressant. Vous pouvez acheter la version individuelle, pour $19 ; il existe aussi une version Corporate, à $49, que vous pouvez ensuite distribuer librement dans votre entreprise.
Une fois que vous avez acheté votre livre, vous pouvez immédiatement le télécharger ; à moins de 500 Ko, ce n’est pas cela qui va encombrer vos réseaux.
La version que vous recevez est en PDF non sécurisé !  37Signals fait confiance à ses clients, et cela marche ! Ils vous demandent simplement de ne pas le distribuer et chaque exemplaire comporte, en bas de page, votre nom sur l’exemplaire qui vous appartient. En 48h, ils ont vendu près de 2000 copies, dont 10% Corporate, alors qu’il est très facile de distribuer le PDF à tout le monde.
Ils ont ainsi réalisé en deux jours environ $30 000 de CA, donc de marge, car le coût de distribution est marginal.  Dans un modèle classique, où l’éditeur laisse au maximum 10% du CA à l’auteur, obtenir la même marge aurait demandé la vente de 20 000 exemplaires, sur plusieurs mois.

J’étais l’un des premiers à acheter ce livre. Le lendemain, j’ai eu la surprise de recevoir un courriel me disant :” les premiers lecteurs nous ont proposé quelques améliorations et ont corrigé quelques typos ; vous pouvez revenir sur notre site et télécharger la nouvelle version, gratuitement bien sûr !”.

J’ai gardé pour la fin l’essentiel, le contenu.

N’achetez pas, ne lisez surtout pas ce livre si vous êtes un adepte des démarches de développement classiques, avec cahier des charges, analyse préalable des besoins des utilisateurs, planning détaillé plurimensuels, méthodes qui conduisent le plus souvent à l’échec.
Les auteurs expliquent simplement, clairement les démarches utilisées pour développer des services Web performants ; aller à l’essentiel, en faire le minimum, savoir dire non aux demandes des utilisateurs, ...

Aurez-vous le courage de mettre ce parfait manuel de désapprentissage des  “bonnes pratiques” de développement entre les mains de vos équipes ?
En ayant fait l’expérience cette semaine, je puis vous garantir que les réactions sont souvent très violentes !
Si vous savez accepter le challenge de lire “Getting Real” jusqu’au bout, de ne pas considérer comme irréalistes les méthodes proposées, vous n’en sortirez pas indemnes, mais... vous aurez probablement fait l’un des meilleurs investissements en apprenant à construire des applications raisonnables, vite et économiquement.

PS : Je ne touche aucune commission sur les ventes de “Getting Real” !